Twitter : Comment ça marche ?

Twitter fait parti des réseaux sociaux les plus utilisés, mais quand on est pas un twittos, on a un peu de mal à comprendre pourquoi tant d’engouement, quel est l’intérêt mais aussi comment ça fonctionne ?

Aujourd’hui je vous propose de découvrir comment ce réseau social fonctionne !

Twitter : le principe

Twitter est un service de « microblogage« , aussi appelé microblogging, utilisé comme réseau social, gratuit. Le principe est très simple, twitter permet à l’utilisateur d’envoyer des messages très courts (140 caractères, espaces et ponctuations compris !) sur Internet, on appelle ces messages de « tweets ».

A l’origine public, il est maintenant possible de rendre ses tweets privés.

Tweeter se différencie sur de nombreux points des autres réseaux sociaux et son utilisation peut s’avérer un peu plus complexe qu’il n’y parait. Bon nombre de fois, j’entends les gens me dire « Twitter j’ai essayé, mais j’ai vite abandonné« . Soit parce que c’était trop compliqué, soit parce que tweeter et ne jamais recevoir d’interactions, c’est pas ce qu’il y a de plus motivant… ou tout simplement parce qu’ils ne comprenaient pas le principe !

Je vous expliquerai prochainement comment avoir des interactions facilement et rapidement lorsqu’on ouvre un compte. Mais dans un premier temps, je vous propose une rapide présentation de ce réseau social !

Twitter : fonctionnement

Comme je vous le disais précédemment, Twitter est différent de Facebook, Instagram ou Pinterest. Déjà, de part sa présentation, même si celle-ci se rapproche de plus en plus de Facebook je trouve !

Comprendre une page twitter

Voici la page d’un twittos (= utilisateur de Twitter) telle que vous la voyez en étant connecté et en le suivant.

twitter

1. Accueil : sur cette page, vous trouverez les tweets de ceux que vous suivez.

2. Notifications : cette page liste toutes les interactions des autres utilisateurs avec vous, si une personne vous mentionne dans un tweet, ou si elle vous suit, vous retweet, etc.

3. Découvrir : dans cet onglet, on trouve les sujets et tweets tendances. Ils sont sélectionnés selon votre profil.

4. Moi : en cliquant ici, vous arriverez sur votre profil. Vous pouvez y voir vos derniers tweets etc.

5. La petite enveloppe : elle vous indique si vous avez un message privé, aussi appelé MP. Chez moi, cette fonctionnalité bug assez souvent !

6. Cliquez sur ce petit picto pour envoyer un nouveau tweet. Ce message ne devra pas dépasser 140 caractères, un compteur de caractère vous l’indique.

7. Picto plume : il vous permet d’envoyer un tweet public en mentionnant l’utilisateur de la page où vous vous trouvez.

8. Ce picto permet d’envoyer un message privé à l’utilisateur de cette page. On ne peut envoyer de « MP » qu’aux personnes qui nous suive et que nous suivons en retour.

9. Ce fil d’actualité permet de voir les derniers tweets postés. Attention, avec le nouveau twitter, le fil d’actualité tri les tweets qui s’adressent à tous, de ceux qui s’adressent à un utilisateur, qui font parti d’un dialogue. Pour voir ces tweets, cliquez sur « tweets et réponses ».

 Configurer son profil

Vous ne vous en rendez peut être pas encore bien compte, mais twitter c’est presque 7 millions d’utilisateurs en France à l’heure où je vous parle ! Il est donc très important de bien configurer son profil, celui-ci sera votre vitrine. Si vous avez une entreprise, c’est d’autant plus important car des potentiels clients pourraient vous trouver grâce à ce réseau.

twitterconfig1. Twitter permet de mettre une image en arrière plan (comme le cover facebook). Elle doit être pertinente et attractive. Si vous ne savez pas quoi mettre, pensez à votre logo, ou si vous êtes une entreprise, inspirez vous de vos derniers supports de communication.

2. Choisissez une image de profil qui vous représente, votre avatar doit être carré. Pensez aussi qu’il faut qu’on voit ce qu’il représente en beaucoup plus petit lorsque vous tweetez.
Si vous êtes une entreprise, vous pouvez mettre votre logo (il faudra surement l’adapter au format carré).

3. Votre biographie : expliquez qui vous êtes, ce que vous faites…
Vous êtes limité à 160 caractères. Placée un # devant un mot clé important (voir le paragraphe suivant pour comprendre ce que signifie # sur twitter).

4. Placez l’url de votre site pour lui donner de la visibilité.

 

Comment tweeter ?

Mon conseil : faites au plus simple ! Twitter a été pensé pour les messages brefs et faciles à comprendre. Avant de vous lancer, voici un petit lexique du vocabulaire de base qui pourrait vous servir dans l’élaboration d’un tweet, et vous permettre de faire des interactions.

Exemple de tweet promotionneltweetexemple

1. Le pseudonyme et la mention : l’utilisateur twitter est identifiable avec son @, ce signe précède le pseudonyme, ainsi : @pseudonyme.
Si je souhaite envoyer un tweet à 1001Pharmacies, je pourrais envoyer un tweet ainsi : « Bonjour @1001Pharma, blablabla ». 1001Pharmacies verra dans ses notifications que je l’ai identifié dans un tweet et pourra interagir avec moi s’il le souhaite.

2. Hashtag : Peut-être vous êtes vous déjà demandé pourquoi certains mots étaient précédés d’un # ? Il s’agit d’un hashtag.
Placez un # devant un mot important, un mot tendance. Les hashtags sont utilisés pour faciliter la recherche de contenus relatifs à un sujet, mais aussi pour organiser des conversations.
Par exemple, si vous regardez Top Chef et que vous souhaitez parler de l’émission sur votre twitter, mettez #topchef dans votre tweet, celui-ci remontera dans les recherches sur Top Chef et vous pourrez interagir avec des utilisateurs que vous ne connaissez pas forcément.
Si vous souhaitez voir ce que les autres twittos pensent de #topchef, il vous suffit de cliquer sur votre hashtag pour voir les autres tweets ayant le même hashtag.

3. Insérer un lien : il est bien sûr possible d’insérer des liens dans vos tweets, cela permet d’apporter un contenu supplémentaire à vos abonnés. Il vous suffit de copier coller votre lien, celui-ci sera automatiquement réduit à 22 caractères, mais vous pouvez utiliser des « réducteurs d’URL » comme bitly pour réduire la taille de vos liens vous même.

4. Insérer une image : vous pouvez également charger une image dans votre tweet. A savoir que celle-ci va compter comme des caractères (22 je crois).

5. Répondre à un tweet : cliquez sur cette flèche pour répondre à un tweet ! Twitter mettra automatiquement le @pseudo de la personne à qui vous souhaitez répondre dans le tweet.
Attention, cette réponse est publique (sauf si vous mettez des paramètres de confidentialité), elle s’affichera sur votre fil d’actualité et dans celui du twittos à qui vous répondez.

6. Retweet : quand vous voyez un tweet qui vous plait, ou qui pourrait intéresser vos abonnés, il est inutile de le copier/coller. Appuyez sur ce picto pour « RT » ce tweet. Il s’affichera dans votre fil d’actualité au nom de l’utilisateur d’origine.
Les « RT » sont très appréciés des twittos.

7. Favoris : la petite étoile sous les tweets permet de mettre en « Favoris » les tweets. Selon les personnes, cette fonctionnalité est utilisé de différentes façons… soit pour mettre de côté des tweets qu’on souhaite retrouver facilement, soit pour montrer un intérêt à un tweet ou montrer qu’on l’a vu (et apprécié). A vous de voir comment vous souhaitez l’utiliser.

J’espère que cette petite découverte de Twitter vous a donné envie de vous y mettre ! Si c’est le cas, n’hésitez pas à me suivre, mon pseudo c’est @annsod ;-) !

Enregistrer

Publicités

Comment « optimiser » ses articles de blog ?

Être blogueuse (ou blogueur) n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire ! Écrire de beaux et jolis articles c’est bien (et mignon), les optimiser pour Google dans l’espoir d’être lu par un maximum de personnes, c’est mieux !

Cet article va vous apprendre à bien écrire un article, en utilisant notamment les outils de WordPress (.com ou .org), pour que celui-ci soit mieux référencé par Google et plus apprécié de votre lectorat. Bien évidemment, ces conseils fonctionnent aussi sur n’importe quelle autre plateforme de blogging.

Contenu blog1. Qu’est-ce qu’un bon article ?

Un « bon » article doit tout d’abord rester « naturel ».
C’est à dire que tout ce je vais vous apprendre pour améliorer vos futurs articles, vous devrez certes les prendre en compte, mais il faudra surtout veiller à ce que vos articles ne soient pas une succession de mots-clés dénués de sens.

L’article parfait compte au minimum 300 mots (dans wordpress, vous avez un compteur de mot en bas de l’éditeur).
Il n’y a pas vraiment de maximum conseillé, mais plus un article est long moins il donne envie d’être lu sur le web, je dirai que 700 mots c’est déjà pas mal comme maximum !

Votre article doit être animé, utilisez les variantes (gras, italiques), les listes à puce, citations etc… Évitez d’utiliser le souligné si il n’y a pas de lien derrière le mot.

2. Titre et sous-titres

Comment bien choisir son titre ?

Choisir un bon titre n’est pas chose aisée !

  • Celui-ci doit tout d’abord être accrocheur : il doit donner envie d’être cliqué par vos followers.
  • Il doit également contenir les mots-clés de votre article (si on parle d’une recette de cupcake par exemple, il faut au minimum trouver le mot « Cupcake ». Plus le mot clé est placé au début du titre, mieux c’est ! )
  • Plus c’est court mieux c’est ! (Google n’indexe pas plus de 60 caractères pour une balise titre, espace compris)
  • Certaines formes de titres sont plus appréciées que d’autres par notre lectorat : les questions (ex : comment faire cuire un oeuf ?), les listes et les tops (ex : 10 façons originales de faire cuire un œuf)

Hiérarchiser son article

Un article de blog doit être pensé dans son intégralité, il faut donc le hiérarchiser en utilisant les sous-titres. Dans wordpress, développez la barre d’outils de l’éditeur pour accéder aux options de paragraphe.
Découpez votre article en 3 à 5 paragraphes comprenant plusieurs niveaux de sous-titres.

Le titre 1 est un titre du même niveau que le titre de l’article, je vous déconseille d’ajouter un 2ème titre de niveau 1.
Passez directement en « titre 2″ pour le format des sous-titres de votre article.

3. Savoir placer les bons mots-clés

Un mot-clé est un mot ou un groupe de mots qui caractérisent le contenu d’un document, article…
Le but d’optimiser les mots-clés d’un article est de pouvoir se placer sur ces mots-clés et ainsi remonter plus efficacement dans Google.
Si vous tenez un blog de cuisine, il peut être vraiment interessant d’être placé sur les mots « blog cuisine », « recettes », etc.

Comment trouver le bon mot-clé ?

Pour trouver les bons mots-clés, mettez vous à la place de l’internaute qui recherche des informations sur le thème que vous traitez : quel mot-clé va t-il taper ?
Vous pouvez également vous aider d’outils pour mesurer l’efficacité des mots-clés, ou les tendances de recherches Google.

Où placer les mots-clés ?

  • Dans le titre : si possible au début. Si votre article parle de la façon d’optimiser sa consommation d’électricité, un bon titre pourra être « Consommation d’électricité : 5 conseils pour réduire la facture », et non pas « Je vous explique comment j’ai réduit ma facture d’électricité ».
  • Sous-titre : n’hésitez pas à le placer de la même manière que le titre, dans les sous-titres.
  • L’encart « mots-clés » que votre plateforme de blogging doit vous proposer. Il vaut mieux en mettre 3 ou 4 bien pensés que 50 piochés au hasard dans votre article, ceci ne sert à rien.
  • Dans la méta-description. Si vous utilisez wordpress.org, je vous recommande d’installer une extension SEO pour pouvoir paramétrer la méta description qui est en fait le petit texte affiché dans les recherches Google (j’utilise celle de Yoast pour ma part, qui est très bien !). Rédigez dans cette méta-description un résumé accrocheur de votre article.
    Si vous ne la paramétrez pas, Google prendra les premières lignes de votre article.
    Il n’est pas toujours possible de pouvoir la modifier (sur wordpress.com par exemple, on ne peut pas à ma connaissance). Dans ce cas là, tentez de placer le mot-clé dans le début de votre article (toujours d’une manière naturelle, en faisant des phrases !).
  • Dans l’article, n’hésitez pas à intégrer votre mot clé plusieurs fois au gré de votre article, mais de préférence au début.
  • Dans les images de votre article : les images sont également importantes, mettez votre mot-clé dans son titre ou sa description.
  • L’adresse de la page : placez votre mot clé directement dans l’URL de votre article, enlevez les mots de liaisons pour plus d’efficacité.
  • Les catégories : si votre blog parle de cuisine, il est normal d’avoir une catégorie « Recette », n’hésitez pas à placer des mots-clés influents dans le nom de vos catégories. Lorsque vous écrivez un article, je vous recommande de ne cocher qu’une seule catégorie quand cela est possible.

Attention à la quantité de répétition d’un même mot-clé dans votre article, il faut quand même éviter la sur-optimisation !

4. Le contenu unique

Votre article ne doit pas être copié-collé d’un autre site ou blog, même s’il s’agit d’un texte que vous avez écrit.

Pour Google, il s’agira d’un « duplicate content« , il pensera qu’il n’y a pas d’intérêt à faire remonter un article qui reprend mot pour mot ce qu’un autre article explique déjà et pourra donc vous pénaliser.
Si vous souhaitez parler d’un même sujet sur votre blog perso, sur un blog communautaire ou sur un autre site, il vous faudra réécrire l’article d’une manière différente à chaque fois si vous souhaitez que les articles remontent.

5. Ne soyez pas timide : partagez !

Donner de la visibilité à votre article ne peut lui donner que plus de poids aux yeux de Google.
Bien sûr, je vous invite fortement à partager sur Google+ (ai-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi ?!), ainsi que sur Facebook et Twitter. Vous pouvez également utiliser d’autres réseaux tels que viadeo, linkedin ou même Pinterest..

J’espère que cet article vous aidera à écrire des articles de blog. Un merci particulier à Emilien Bajeux, Directeur marketing de Touchmods et ancien SEO de 1001pharmacies, qui m’a beaucoup appris.
Je reviendrai prochainement avec des petites actions SEO qui peuvent vous apporter beaucoup  :-)

Enregistrer